AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Hysteria Snake

Aller en bas 
AuteurMessage
Hysteria Snake
Sorcier
Hysteria Snake

Messages : 17
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Guerrière
| Bloc Notes |:

Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Hysteria Snake   Hysteria Snake EmptyLun 27 Juil - 18:34

Présentation d’Hysteria Snake, d’après les mémoires de L’érudit Morgan de La Roche - décédé à l’âge de 64 ans -

IDENTITÉ DE VOTRE PERSONNAGE
NOM :
Certain dise que cette femme n’a pas de nom mais moi, moi je sais qu’elle en a un. Comment une telle furie ne pouvait pas avoir de nom. Bref, de mon savoir, son nom serait Snake. Serpent dans le jargon de ces fils de prostitué de vikings.

PRÉNOM :
Son prénom m’a a jamais marqué. Un prénom que je n’avais rencontré nulle part ailleurs, Un prénom unique et qui lui allait magnifiquement bien. Celui-ci était Hysteria. Un prénom qui lui allait tellement bien .

AGE :
24 ans

DATE DE NAISSANCE :
28 Clezot 78

LIEU DE NAISSANCE :
Le grand nord dans une contrée des plus profondes, des plus sinistres et des plus perdue. Dans le château de Feu Harés Le ténébreux, son père, il était l’un des plus sinistres chevaliers corrompue par la haine et la douleur qu’il existât dans se bas monde. Du moins à ma connaissance. D’ailleurs il n’obéissait qu’à son roi vénéré.

ORIGINES :
//

ORIENTATION SEXUELLE :
Elle est, à mes yeux, tout à fait normale. Elle a se qu’on dit du mal à s’approcher des hommes mais elle ne va pas à l’encontre de dieux. De toute manière elle est l’une des femmes les plus dures à approchée comme à appréciée de part son sadisme et son égoïsme grandissant chaque jours un peu plus. Bref beaucoup pensaient que Dame Hysteria était encore une vierge jusqu’au jour où je l’ai vu avec le Lieutenant Edgard alors dans leur complicité étrange j’ai compris.

RANG SOCIAL :
//

STATUT :
Sorcière

MÉTIER :
Guerrière

POUVOIRS DE VOTRE PERSONNAGE

QUEL EST-IL :
« Réveil obéissant » était le nom du pouvoir qu’elle avait. Hysteria était une nécromancienne de talent.

EFFETS :
Les effets de son pouvoir étaient terrifiants. Un sorcier ou une sorcière servent le bien normalement mais non, elle, elle avait de toujours servit que le mal, tant bien que je me suis demandé si son pouvoir n’avait pas été le meilleur qui avait pu lui être donné par son dieu. Bref, de mon vivant jamais je n’avais vu sa. Elle ressuscitait les morts et les faisaient obéir comme s’ils avaient été ses serviteurs et eux lui obéissaient comme si elle était leur dieux.

CONTRÔLE DU POUVOIR :
C’est debout de nécromancienne ont commencé avec le réveil de sourie morte u d’autre animaux tuer comme ça par hasard ou même pendant les chasses de son père. Mais elle ne maitrisait pas encore parfaitement son pouvoir, c’est seulement vers 15 ans qu’elle commença à le maitrisé avec plus de maniabilité. Elle arrivait à relever au début que quelques soldats, du moins je l’ai vu en relevé une dizaine alors qu’elle n’avait que 16 ans, lors des batailles que son père livré. Au fil des années, elle a commençais à augmenter à en lever de plus en plus et à les maintenir en vie de plus en plus longtemps. Mais je n’ai vu l’étendue de son pouvoir que lors de ses 22 ans, lorsqu’elle rencontra son acolyte psychopathe dénommé Edgard. Elle a réveillé tous les morts qu’il avait fait en entrant soit une centaine de personne tous sexes confondus. Elle les as manié avec tellement de grâce, de force et de hargne. Jamais je n’avais vu cela. Une vraie furie. Mais aujourd’hui son pouvoir est assez étendu pour lever plus de 500 soldats.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS :
L’avantage de sa nécromancie, c’est qu’elle pouvait réveiller autant de mort qu’elle voulait en un rien de temps, elle n’était jamais à cours de soldat ou de protection mais elle c’est vite rendu compte qu’elle ne pouvait réveiller les morts qu’une seule et unique fois si et seulement si c’était quelqu’un d’autre qu’elle qui les tués une fois ramenés à la vie. Si ceux-ci ne survivait pas à l’ennemis, elle ne pouvait que les laissé pourrir sur le sol et ne pas les réanimé une seconde fois. De plus, il arrivait que de temps en temps certain de ses mort-vivant refusent de lui obéir donc elle le tuait dans les pires souffrances, faisant ainsi agonir le démon. Mais souvent pour s’amuser elle ramène un corps à la vie, le tue et recommence autant de fois qu’il est nécessaire pour nourrir son envie d’amusement.

AUTRES : Elle pratique la magie noire voilà tout.

DESCRIPTION PHYSIQUE
CORPULENCE :
Grande était le mot qui la caractérisée parfaitement. Elle faisait environ un mètre soixante dix et ne pesais pas plus de soixante kilos. Bref elle avait un gabarit de femme et pourtant elle était d’une poigne de fer.

PHYSIONOMIE/ALLURE GÉNÉRALE :
Je me souviens très bien de l’allure générale de cette poupée de porcelaine empoisonnée. Une beauté des plus charismatiques, une femme qui ne laissait vraiment pas voir son mauvais fond de tortionnaire aiguerie et de sadique. Quand on la voyait pour la première fois et qu’on avait connu sa mère, on pouvait se dire qu’elle était le portrait craché de sa mère et on se laissait facilement détourné par ses formes généreuses que soit au niveau de ses seins ou de ses fesses. Elle avait comme on dit tout ce qui fallait ou il fallait. Elle avait les mêmes cheveux blonds rosée qu’elle, le même visage anguleux, les mêmes yeux gris presque blancs au soleil. Elle était la digne copie de sa mère, non pas qu’elle n’en avait pas de son père, qui lui aussi était d’une beauté mystérieuse et plutôt noire vis-à-vis de feu sa femme qui elle avait la beauté d’un ange descendue du ciel. Bref Hysteria était une femme remarquablement belle, un joyau terrifiant mais d’une beauté tellement scintillante qu’il était difficile de s’en détourné. Bref Elle avait une peau très claire et de loin on aurait dit de la porcelaine. D’ailleurs le long de ses fins bras de jeune femme sa peau laissait bien paraitre toute les petites veines et veinules qui constituaient ses bras. Je me souviens aussi l’avoir détaillé pendant plus d’un quart d’heure quand je l’ai vu la première fois. Elle était fine et élancé comme une flèche. Son corps était athlétique et parfaitement proportionné. Ses muscles noueux et discrets roulaient sous sa peau d’albâtre. On voyait en elle la force et la dextérité que lui avait enseignée son père pour l’art du combat. Elle avait de longue et fine jambes musclée mais pas trop non plus. C’était la finesse et la grâce carnassière en elle-même. Tout son corps vibrait d’une aura de douleur et de vis. Jamais je n’avais vu pareille nymphe auparavant. Elle n’avait pas l’air extérieur d’être dangereuse, elle semblait même aussi douce qu’un agneau mais quand après on la voyait au combat singulier, c’était une vipère. Un arc tendu et d’une précision tout à fait extrême. Ses geste était précis et sur, tout en elle vibrait de précision et de force. Ses muscles étaient contractés parfaitement et elle ne ratait jamais sa cible. Comme si son corps tout entier avait été fait pour sa : la mort. Bref outre ses allures de guerrière sadique et irréprochable. C’était aussi une femme coquette avant … oui je dis bien avant, lorsque son père était encore vivant elle ressemblait trait pour trait à une dame de la haute cours mais aujourd’hui, elle ne ressemble plus qu’à une carnassière avide de pouvoir, de douleur et de sang. Comme si la douceur de son visage n’avait été qu’une façade. Comme si tout le poison présent dans ses veines avait rongé sa beauté angélique pour faire naitre une beauté mystérieuse et piquante qui vous donnait plus envie de fuir que de la câlinée. Elle était devenue un ange déchu, la messagère de la mort elle-même. Banni les robes de satin et de lin avec de la dentelle et autre velours. Banni tout apparence bourgeoise, maintenant c’était une guerrière. Je souviens de se changement. Oh oui, je m’en souviens. Ses armures… ses armes. Aujourd’hui dés que vous verrez une femme comme je la décris, fuyez tant qu’il est encore temps, car elle vous tuera.

ALLURE VESTIMENTAIRE :
Autrefois, quand sa bonne mère était encore là, la jeune Hysteria aimait à porter de belle robes soyeuse faite de lin, de soie, de velours ou même de satin. Elle aimait porter des corselets qui étaient attachés par de fin ruban de satin, elle aimait aussi la dentelle, les perles et tous les autres apparats qui faisaient d’une femme une belle femme. Cela ne dura pas longtemps cependant. Tout changea très rapidement quand elle perdit sa mère et qu’elle découvrit ses talents de nécromancienne. Dés lors, elle ne mis plus que des toges épaisse sous lesquelles elle portait des pantalons de toiles prés du corps ou fait de cuir. Puis Elle abandonnât ces fameuse toge pas la suite dés que son père compris qu’elle serait une arme fatale contre ses ennemis c’est a ce moment là qu’elle commença à porté des armures faites sur mesure et unique. Elle portait souvent une armure dont le corsage était en forme d’aile au niveau de sa poitrine, ou ses protèges bras était fait de piquant acéré et elle arborait souvent une espèce de peigne en forme de tête de mort dans les cheveux. Cette armure avait vécue des guerres et son père faisait en sorte que tous les armuriers de son château lui fassent les plus belles armures qu’il existât dans le monde.

SIGNES DISTINCTIFS :
La belle a au dos de sa main droite un tatouage en forme de faucon représentant le dieu des magiciens. Elle a aussi quelque scarification au niveau de l’avant bras gauche en forte de sigle nécromancien.

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
GÉNÉRALITÉS :
Hysteria était une femme dés plus caractérielle et encore aujourd’hui c’est une force de la nature.
Hysteria était une femme dés plus caractérielle et encore aujourd’hui c’est une force de la nature. Jamais personne ne l’empêchait d’avoir ce qu’elle désirait, jamais personne ne s’opposait à elle, pas même son père ou sa mère. Car sinon à coup sûr la belle piquait l’une de ses crises légendaires et réveillait alors quelque démons qu’elle lançait à la suite de celui ou celle qui l’avait mise hors d’elle. Elle prenait même plaisir à faire égorger les bonnes du château avec ses zombies. Elle aimait voir le sang coulé le long des corps déchiquetés que ses zombis semaient le long des couloirs lugubres. Elle aimait entendre giclait le sang des artères de ses victimes, elle aimait entendre le craquement sinistre des os brisés. Bref vous l’aurez compris, Hysteria était d’un machiavélisme sinistre. Je me souviens encore quand enfant je la côtoyais tous les jours. Oui je travaillais pour son père et je gardais cette enfant. Jamais je n’avais vu pareille discipline. Elle s’opposait à tout le monde, elle ne vivait que de vengeance et n’aimait que faire du mal. Je me souviens encore l’entendre réciter ses requiem mortel. Je l’entends encore déblatérer seule dans sa chambres. Oui, Hysteria ne parlait pratiquement jamais au commun des mortels, le plus souvent elle hurlait ou aboyait des ordres plus qu’elle ne parlait. C’était une jeune femme secrète au possible, franche quand elle avait quelque chose à vous dire mais jamais elle ne parlait si on ne l’y poussait pas. Elle était un enfer né, une damnée dans un corps de poupée. Je me souviens qu’elle n’éprouvait aucune honte à frappé les bonnes lorsqu’elle désobéissait à quelqu’un. Je me souviens l’entendre encore cracher les pires immondices sur sa petite sœur Stella. Je me souviens aussi qu’elle ‘était d’une créativité et d’une intelligence sans limite lorsqu’il s’agissait de torturé quelqu’un. Elle aimait torturer le moindre animal, elle aimait écorcher la moindre personne qui ne lui plaisait pas. Jamais elle ne souriait, jamais elle ne riait sauf quand elle s’amusait à joué avec la vie des gens. Oui je dis bien s’amusait ? Quelqu’un qui était mort, elle le réanimait, le tuais et le réanimais. Étrangement lorsque c’était quelqu’un d’autre qui tué sa marionnette elle piquait alors une crise et bousillait tout sur son passage. Bref elle était lunatique au possible, machiavélique, hypnotique, calculatrice, et terriblement obsessionnelle. Mais surtout, elle était votre pire cauchemard.

VICES :
???

PETITES MANIES ET HABITUDES :
Elle a l’habitude de récité ses requiem mortem et de se parlait à elle-même lorsqu’il pleut ou qu’il fait du vent. Je n’ai jamais rien remarqué d’autre.

PEURS ET PHOBIES :
????

AIME/AIME PAS :
Elle aime voir agonisé les gens qu’elle décide de voir mourir, elle aime s’amusé avec le corps de ses victimes en le remmenant à la vie et en le tuant autant de fois qu’elle le veut. Elle aime mener des combats contres d’autres nécromanciens quand elle en trouve. Elle aime ravager des villages entier, elle aime égorger des gens, voir leur sang coulé sur les pavés froid, elle aime entre les derniers râles de ses victimes. Elle adore entendre ses victimes la suppliée pour vivre, elle aimait voir leur yeux dégoulinant de larmes la regardé et voir son image dedans. Bref elle aime le sang, la souffrance et la guerre. Et elle hais tout ce qui peux être joyeux comme les familles, les festivités et tout ce qui peux être joyeux.

SOCIABILITÉ :
Associable, tyrannique et totalement froide.


Dernière édition par Hysteria Snake le Lun 27 Juil - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hysteria Snake
Sorcier
Hysteria Snake

Messages : 17
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Guerrière
| Bloc Notes |:

Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Re: Hysteria Snake   Hysteria Snake EmptyLun 27 Juil - 18:35

BIOGRAPHIE DE VOTRE PERSONNAGE
HISTOIRE :
Ce jour si sombre, ni noir, si sanglant qui allait engendrer la pire créature de ce monde était un jour des plus froids de Clezot (Mars). Il avait neigé la veille au soir, tant qu’il y avait plus d’une soixantaine de centimètres dehors. Bref c’était les dernières neiges, c’était certain mais bon. Ecclésia, la si belle mère d’Hysteria, était à bout de force, allongé dans le lit à travers les fourrures et les peaux de bêtes qui lui tenait chaud, les jambes écartées et ensanglantées, en sueur. Hysteria m’était du temps à naitre, comme si elle refusait de sortir au grand jour. Comme si le monde refusait de l’accueillir. Comme s’il savait déjà qu’elle créature démoniaque il allait recevoir. Ecclésia hurlait à plein poumons, elle gémissait, se griffait de douleur, poussait et soufflait dans cet effort qui croyait la tué. Mais non, après plus de trois heures de travail acharné et intense, le petit monstre nommée Hysteria naquit au creux des bras d’une bonne. La petite fille était couverte de sang et personne ne se doutait encore de quelle étrange pouvoir dieu lui avait offert. Si ce n’était pas Satan qui avait fait d’elle une sorcière. Étrangement cette poupée, ne hurla pas lors de sa première bouffée d’air pur et malgré la morsure du froid sur sa peau moite et encore humide de liquide amniotique rien ne sortit d’entre ses petites lèvres pales. Sa mère la recueillie entre ses bras couvert d’un film de sueur après un ordre faiblard donnée à la bonne. Un oracle, en plus de moi-même, était présent dans la chambre afin de protéger l’enfant mais elle s’était assombrie lorsque le bébé avait sorti sa frimousse hors du ventre de sa mère, prémices d’un mauvais futur pour cette enfant. Personne n’osa dire un mot devant la contemplation et l’idolâtrassions que vouée sa mère à sa première fille. Jamais personne n’avait vu sa, pas même moi, pas même Laïne l’oracle. Jamais nous n’avions vu pareille adoration. C’était comme si le monde n’avait plus existé, comme si le soleil levant n’avait plus était aussi éblouissant, comme si la nuit n’avait jamais existé. Le petite ‘était le soleil de sa mère rien de plus. Personne n’existait dans la pièce si ce n’était que la mère et la fille. Bref personne ne savait si le froid allait tuer la petit Hysteria où si elle allait survivre. Il était si courant que les enfants ne survivent pas, comme leur mère d’ailleurs mais Ecclésia s’emblait allé de mieux en mieux au fur et à mesure que les heures passaient. Quand à la petite Hysteria, jamais elle ne quittait les bras de sa mère et dés lors qu’elle n’était plus dans ceux-ci, elle braillait et pleurait, inconsolable. Alors sans plus attendre on la replaçait dans les bras de sa mère. Pendant une semaine elle ne dormit que dans les bras de sa mère, ne mangeait qu’au sein de sa mère, la nourrice ne pouvait l’approchée. Puis son père arriva enfin, de retour d’une de ses innombrables batailles qu’il menait afin de conquérir de nouvelle terre pour son roi et pour garder sa place de favoris. Alors Hysteria se décida enfin à accepter le sein de la nourrice laissant sa mère ainsi dormir chacune des nuits avec son père. Jamais la petite Hysteria ne manqua d’amour que ce soit de la part de sa mère si aimante et si belle, ou de son père noir et pourtant si terrifiant. Non jamais elle ne sait senti malheureuse puisqu’elle n’a connu que souffrance et violence. Elle grandit doucement, élevée par sa mère mais beaucoup par sa nourrice. Laïne surveillait de prés l’apparition de sa magie et par la même occasion son mana. Personne ne savais vraiment ce qu’elle était. Jamais elle ne parlait, un regard suffisait dans ce château pour que tous sache ce qu’elle avait décidée. Elle venait de faire cinq printemps lorsque sa sœur Stella naquit. C’est alors que la belle a commencé à voir ses flux de mana se détérioraient ou augmentaient. Je me souviens très bien, lorsque Laïne est venu me chercher pour rédiger les faits de la fillette. C’est alors que tout changea dans la cour du Chevalier noir. Tous n’en eurent que pour la petite Stella qui était la bonté incarné contrairement à Hysteria qui devenait de plus en plus venimeuse à mesure que sa sœur renait des heures, des jours, des mois. De plus en plus, la fillette se noircit et se renferma sur elle-même. Elle ne regardait plus personne dans les yeux, elle les observait tous dans son coin sombre du coin de l’œil, ne souriait plus et ne parlait plus, se fermant comme une huitre. Sa magie s’insinuait en elle comme jamais et tout sa personne devenait dure comme la pierre, devenait plus violente, plus septique et empoisonnée. Personne ne l’atteignait, personne ne lui parlait si ce n’est son père qui voyait en elle tout ce qu’il aurait aimé être. De l’adoration inconditionnelle de sa mère et elle était devenue la déesse de son père. Les années passait et plus l’ainée, Hysteria, se révéla mauvaise et dangereuse. Son père était fier d’elle, fière du secret qu’elle portait. C’était une sorcière, il avait mis une sorcière au monde. Laïne l’en avait averti pour le prévenir et lui avait était au ange comme jamais. Sa sœur devenait sa martyr favorite, elle la frappait avec véhémence, l’insultait et s’amusait tout particulièrement à lui lançais ses zombis au trousse. Elle haïssait sa sœur, comme elle haïssait sa mère et tous les gens qui ne voyaient en elle qu’un monstre. Elle passait ses jours à tyrannisé les habitants du château, mettant en même temps pratique sa magie, commençant à la découvrir et à l’aiguisé. Son père n’était pas souvent présent, souvent occupé à conquérir des terres alors c’était elle qui en prenait sa place. Même sa mère n’avait plus aucune autorité sur elle et sa sœur se cachait par peur d’elle. Bref Un soir, l’année de ses 15 ans, Un émissaire d’un chevalier noir dénommé Argot Torne se fit annoncé auprès de la cours Du père d’Hysteria. L’homme mangea à la table de la famille, l’homme déblatéra avec son père puis l’homme se congédia. Mais personne n’a su ce qui se passa vraiment ce soir là personne sauf une. Hysteria avait tout vu. Elle se promenait, avait elle dit à Laïne, elle faisait comme à son habitude le tour des couloirs les plus sinistre du château quand elle est arrivé dans le couloir face à Argot, l’homme la dévisagea du regard. Que faisait une telle jeune femme dans un couloir aussi sombre ? Personne ne le savait qu’elle était là et l’homme la trouva fort à son gout alors il se jeta sur elle. Hysteria ne put fuir, elle ne put même pas invoquer ses démons car il n’y avait pas de dépouille prés d’elle. Il la plaqua au sol, la dénuda jusqu’au bassin et la viola tout en la frappant. Hysteria ne hurla pas, ni ne pleura. Elle supporta la douleur tout le long de son viol, elle avait même plongé son regard gris dans celui néant de son violeur. Elle le laissa complètement faire jusqu’au moment où sa mère arriva après qu’il eut fini. Hysteria était en chien de fusil sur le sol, inerte et silencieux, comme mort. Sa mère, elle hurla et l’homme l’égorgea sous les yeux de la sorcière. Elle ne bougea pas du sol mais se mit lentement à récité les incantations de ses démons lorsque la dépouille de sa mère tomba au sol. L’homme la voyant parlé se retourna vers elle, et s’apprêta à la tuée. C’est alors qui vit le sang coulé de la si belle Ecclésia s’évaporait doucement à ses pieds et celle-ci ce relevée. L’homme ne comprit pas ce qu’il se passait et était même prés à en découdre avec le cadavre mais Hysteria y avait tellement de colère et d’énergie dans son incantation que l’homme se trouva dépourvu de toute arme en moins de quelques minutes et Hysteria le tua dans un hurlement de rage. L’homme s’effondra sur le sol, sans vie, déchiqueté, en morceau puis le corps de sa mère retomba comme une marionnette sur le sol, prés de celui de son violeur. Hysteria se releva, du sang coulé le long de ses jambes, sang du à son viol, mais elle ne disait rien, son regard était sombre et elle laissa les deux corps derrière elle. Son père découvrit le carnage quelques heures plus tard et ramassa une mèche de cheveux blond appartenant à sa fille alors il comprit. Dans un accès de rage il donna la carcasse de son comparse à ses chiens et fit brûler le corps de sa mère après une vague cérémonie d’adieux mais Hysteria restait terrée on ne savait où dans le château. Son père découvrait des cadavres tous les jours et lorsqu’il la trouva il l’emmena partout avec lui, en campagne ou en guerre, elle était devenue son alliée de douleur. Hysteria restait seule, ne parlait à personne où crachait des ordres, mais jamais elle ne vous disait bonjour, au revoir ou merci. Elle se fichait éperdument des gens qui l’entouré, elle n’en avait que pour sa magie, la douleur, le sang ou encore la torture. Puis il y a eut la rencontre avec Edgard. En une seule et unique nuit il est devenu son pire cauchemar en assassinant son dieu, son père, et en lui prenant chacun de ses joués en les massacrant un par un. J’ai réussi à m’enfuir avant de savoir ce qui allait advenir d’elle. Mais je sais qu’elle a survécue. L’histoire aurait été qu’elle lui a dit une phrase et il a été incapable de la tuée, mais il a changé d’avis et elle a utilisé la nécromancie devant lui réveillant ainsi une centaine de zombis en même temps et les a jeté corps et âmes contre son assaillant puis après s’être débarrassé de tous les démons il prise en captivité depuis elle est avec lui, libre, mais elle continue à lui suivre, vivant avec lui des moments de souffrances jouissives, qu’elle adorait comme une drogue. Il lui faisait mal et elle aussi en retour, c’était leur manière de s’appréciait.

[1699 mots]

FAMILLE :
Il y a bien longtemps qu’elle n’a plus de famille. Sa mère est morte, lorsqu’elle avait 15 ans, de la main d’un émissaire d’un autre chevalier noir après son viol. Son père, sa sœur (Stella) ont était tué par Edgard. Bref elle n’a plus de famille. Sauf Edgard lui-même qui est devenu son amant et son compagnon de tyrannie. Oh, elle considère Bloody-Blade son étalon comme faisant parti de sa famille. Quoi de plus normal c’était celui de son père.

POUR TERMINER
VOTRE PETIT NOM/PSEUDO :
Snake ou Kat, à vous de choisir celui que vous préférez.

COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM :
J’y ai été trainé de force … non je rigole… par le biais du joueur d4edgard qui voulait une partenaire de jeu.

ET LE RÈGLEMENT :
[VU PAR NOAH] et [VU PAR NOAH]
Revenir en haut Aller en bas
Noah Underglish
Administratrice - Enfant DEUX
Noah Underglish

Messages : 214
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans.
Métier: Aucun.
| Bloc Notes |:

Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Re: Hysteria Snake   Hysteria Snake EmptyLun 27 Juil - 19:50

Et bien rien à redire !
FICHE VALIDÉE
Revenir en haut Aller en bas
https://la-faucheuse.forumactif.org
Edgard Skythiever
Chevalier du mal
Edgard Skythiever

Messages : 44
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Métier:
| Bloc Notes |:

Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Re: Hysteria Snake   Hysteria Snake EmptyMar 28 Juil - 0:54

Genre on t'y a traîné de force...
Primo j'ai étudié ton CV sur la pile fournie par Romane, et deuxio c'est un immense honneur de jouer ma partenaire xD
Revenir en haut Aller en bas
Hysteria Snake
Sorcier
Hysteria Snake

Messages : 17
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Métier: Guerrière
| Bloc Notes |:

Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Re: Hysteria Snake   Hysteria Snake EmptyMar 28 Juil - 12:37

Merci quand même de m'avoir validée Noah ^^
Et toi Edgard on verra sa par msn *mode tyranique*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hysteria Snake Empty
MessageSujet: Re: Hysteria Snake   Hysteria Snake Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hysteria Snake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Faucheuse :: | AVANT DE PARTIR POUR L'AUTRE MONDE | :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: